Vénus magdalénienne, 15'000 ans avant J.C
Les Bijoux de Vénus
Les plus intimes des bijoux

Tout au long de l’histoire des civilisations, le sexe de la femme a été l’objet de désir, de vénération et source d’inspiration artistique. A l’aube de l’humanité déjà, à l’époque magdalénienne 15'000 ans avant notre ère, un homme ou une femme dessinait sur le mur d’une grotte cette adorable Vénus alanguie dont le trait pur a été repris dans le sigle des Bijoux de Vénus. Vénus, la plus belle des déesses de l’antiquité, a joliment donné son nom au mont qui a certainement attiré le plus d’hommes (et de femmes) à le conquérir. Les hommes avaient déjà leurs bijoux de famille, ce n’était que justice de créer de vrais bijoux pour l’équivalent féminin et de les appeler Bijoux de Vénus.

Plus récemment, une déesse hollywoodienne a dit que «Les plus beaux bijoux d'une femme, c’est les genoux derrière les oreilles.» Bien vu! Les deux bijoux présentés ici sont justement réalisés ou utilisés dans cette position.

Le premier, le Bijou de Vénus est le plus intime et le plus unique des bijoux qu’une femme puisse porter ou offrir puisqu’il est la reproduction exacte dans un métal précieux de son clitoris et de ses petites lèvres.

Le second, le Byzantin est un bijou spécialement conçu pour les préludes sexuels féminins. Il peut aussi être porté en pendentif.

- - © MAD Concept